Ah, si vous étiez là ! ...

Beaucoup d’entre vous le savent déjà… Les abricots que nous cueillons aux alentours du 10 juillet pour les grossistes sont complètement verts.

Une toute petite nuance à peine orange nous permet de les qualifier de « bon à cueillir ». 

Bon à cueillir mais pas à manger, car ils devront encore séjourner un long moment en chambre froide avant de se retrouver dans vos mains. Pendant ce temps, ils vont en profiter pour mûrir me direz-vous ? Et bien je vous invite à vérifier la définition de ce terme… car les abricots ne mûrissent pas dans les frigos. Ils se colorent.

Voilà donc pourquoi la majeur partie des abricots que vous trouvez dans les commerces sont insipides, sans sucre, sans jus, sans goût et sans couleur ! 

Un abricot, pour être bon, doit être cueilli bien mûr. C’est une évidence. Mais une évidence bien souvent oubliée.

Avec monbelabricot.com, je m’engage à laisser mûrir les parcelles pour ensuite vous les réserver. Certes, cela me demande plus d’attention et de travail par rapport à une cueillette classique en « abricots verts ». Mais croyez-moi il est plus valorisant de travailler en accord avec le rythme de la nature et non celui du marché.